AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum est désormais fermé.
Si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur cette décision, rendez-vous ici.

Partagez| .

no money, no honey (lenny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: no money, no honey (lenny)
Lun 14 Nov - 17:43

freya hepburn

- standing in the rain -

id complete freya hepburn. hepburn. c'est pas ton nom mais tu t'en fous, tu vis dans un pays libre, tu peux être qui tu veux. même si tu n'es personne. t'es juste une blonde écervelée, une gamine paumée et privée d'oxygène. une gamine qui meurt petit à petit, qui attends qu'on la sauve. t'es juste une jolie nana. t'es l'inconnue, celle qui est paumée. pour ton prénom, c'est freya. mais tes parents ne te voulaient pas. ils voulaient lennon, le petit garçon aux cheveux blond, la petite bouille d'ange. pas la peste aux long cheveux. à défaut de l'avoir, ils t'ont eue toi et toi, t'as finir par devenir lui. et t'as hérité de son prénom âge t'as vingt-cinq ans. vingt-cinq longues années à tout foirer, à te détester et à te considérer comme une moins que rien. parce que c'est ce qu'on t'as foutu dans la tête et donc, ça te semble logique. date de naissance c'était un jour de pluie, en plein automne, c'était un vendredi treize, un vendredi treize septembre. le vendredi treize, présage de malheur, c'est peut-être pour ça que t'es une catastrophe ambulante. lieu de naissance quelque part, du côté de la russie, de la pologne, dans un endroit sombre et froid. quelque part, un endroit que t'as jamais aimé. statut seule, toute seule. t'es une solitaire, tu marches seule dans ces rues la nuit. t'attires les emmerdes mais c'est pas grave, t'as que ce que tu mérites. on te voit pas.. situation financière c'est pas vraiment la grande joie, t'es pas riche mais t'es pas trop pauvre non plus. t'as de la tune au cas où t'en aurais besoin mais tu préfères l'ignorer et ne pas te reposer dessus. orientation sexuelle hétérosexuelle parce que ça t'a semblé logique dès de départ, t'aime les hommes. études, boulot t'es hôtesse dans un casino. ils t'ont engagée parce que t'es jolie, que t'es bien foutue et qu'ils ont pas besoin de plus. ils s'en foutent de toi, ils veulent juste profiter du fait que t'es pas moche. traits de caractère auto-destructrice, innocente et paumée, parfois rêveuse. t'aimes rien, tu te fous de tout, tu laisses les journées s'écouler sans prétendre que t’existe. t'es juste une chose qui cherche sa place dans ce vaste monde. par moment, t'es pétillante et pleine de vie même si ça ne dure jamais longtemps mais c'est ce que t'essaie de pas montrer aux autres. et t'es hystérique aussi, par moment t'as envie de tout péter. tu prétends pas être quelqu'un puisque t'es personne, oubliée. et puis parfois, t'es froide et t'as pas besoin des autres, c'est ce que tu dis, alors qu'au fond, t'attends qu'on t'aide et qu'on t'aime. t'es pas la personne que tu montres mais toute façon, t'as pas besoin d'amour alors c'est pas grave. groupe saturn (parce que saturn pas rond dans ta caboche). célébrité teresa palmer.

our choices define who we are
foirer tout ce que tu fais, c'est probablement la seule chose que tu ne fasses pas de travers au final. pas étonnant que tes parents préféraient cette piaule minable et cette drogue qui les consume à leur propre gamine qui ne savait absolument rien faire, qui n'a fait que des conneries durant dix-sept ans. ✻ tes parents, c'est deux drogués qui n'aimaient rien, qui ne t'ont jamais donné l'impression d'exister. ils t'ont toujours rappelé qu'ils ne voulaient pas de toi, parce que t'étais une fille. et quand ils ont pu, ils t'ont mise dehors, t'as eu qu'à te débrouiller. mais t'aimes pas qu'on se foute de toi alors t'as décidé de leur faire payer. ✻ au fond, t'es pas la fille faible que tu penses être. t'arrive à te débrouiller toute seule mais on t'a tellement dit que t'étais rien, que tu le penses. à ton âge, t'as vécu plus que beaucoup ne vivront jamais. t'es pas faible, t'es une battante, t'as juste pas encore compris. ✻ t'es l'inconnue. la blonde inconnue, la jolie demoiselle en détresse qui essaie de se battre mais qui n'y arrive pas. t'es l'inconnue du train, celle de passage. celle qui voyage et qui essaie de trouver un sens à sa vie. ✻ t'es née lennon freya irina miroslava. mais quand ils t'ont dit de partir, t'as décidé de laisser ton identité dans cette piaule minable, avec ces parents minables. t'es devenue une autre personne et tu préfères de loin être celle que tu es plutôt que celui qu'ils voulaient que tu sois. et cette identité elle a finit par brûler, t'es décidé de devenir freya, juste freya. ✻ la vie est une injustice, tu te le dis au quotidien mais si tu prenais la tête d'y réfléchir tu verrais que t'as du bol. suffit de regarder ce bête billet de loterie que t'as dans la main et qui t'as fais gagner de la tune. que t'as récupéré en liquide et que t'as planqué dans le fond de ton sac. mais t'es intelligente au final, tu les gardes en oubliant qu'ils sont là parce que t'as pas envie de te la couler douce. ✻ t'attend. tu passes ta vie à attendre: qu'on te sauve, qu'on te voit, qu'on te considère comme une humaine. parce que t'es malheureuse. t'aime pas savoir que t'es qu'une inconnue. mais par moment, ça te convient quand même. parce que quand on est inconnue, invisible, au moins, on se fait pas emmerder. ✻ t'as dormi dans la rue plusieurs fois, limite, elle t'a plus endurcie et élevée que tes propres parents. t'as fraudé dans les trains parce que t'avais pas trop de tune. t'as trainé à gauche à droite, t'as été paumée. t'as fais des petits boulots merdiques, tu t'es oubliée certains soirs. t'as un peu foiré jusqu'à maintenant mais après tout c'est pas grave, qui peut dire non à une jolie blonde, aux yeux bleus aussi magnifique que les tiens? ✻ ces dernières années, elles n'ont pas été glorieuses, il t'es arrivé des merdes. mais c'est pas grave, t'es un chat, et les chats, ça retombe toujours sur leurs pattes. tu t'es relevée et t'as avancé. un point c'est tout.

quelle est la pire relation que tu ai vécu? t'as jamais vécu une relation amoureuse, tu sais pas trop c'est quoi être amoureuse en fait alors on va dire que la pire relation que t'as vécu de ta vie, bien qu'elle ne soit pas du domaine amoureux, c'est la relation que t'as avec tes parents. enfin que tu avais. ils ne t'ont jamais aimée, ils ne t'ont jamais considérée comme une personne, t'étais rien pour eux. à quoi ça sert de faire une gamine si c'est pour la laisser tomber? quelle est la meilleur relation que tu ai vécu? elle était pas amoureuse celle là non plus, elle est un peu idyllique. assez particulière pour au final ne pas l'être mais c'est cliché. ton lit c'est un peu l'homme de ta vie au final, tu y passes toutes tes nuits. bien qu'il ne soit pas si douillet que ça, y'a pire dans la vie. à tes yeux, quelle est la relation idéale? comment tu pourrais savoir ce qu'est une relation amoureuse idéale? alors que l'amour, t'y connais quedal. tu penses qu'une relation idéale c'est une relation où y'a de l'amour, des deux côtés, de la joie, des éclats de rire et même des disputes. mais au fond, personne n'a jamais suffisamment tenu à toi pour que tu le saches réellement. la vie, sans amour, ce serait comment? la vie sans amour c'est ta vie actuelle. tu fais avec, tu le vis même carrément bien en fait. personne ne t'aime, t'aime personne et c'est pas plus mal, t'as déjà assez souffert avec tes deux abrutis de parents, c'est suffisant non? alors au diable l'amour, ça viendra un jour mais là t'en as pas trop besoin. trouves déjà une solution pour pas finir à la rue.

pseudo/prénom lou, c'est suffisant. fréquence de connexion 7/7j généralement. d'où viens-tu? d'ici. ta note? j'peux pas. ton personnage est? un inventé

Code:
<cprise>teresa palmer,</cprise> <namep>freya hepburn</namep>

_________________


Dernière édition par Freya Hepburn le Jeu 17 Nov - 21:35, édité 5 fois
avatar

the royalty of calgary
¦ arrivé(e) le : 26/06/2016
¦ baisers envoyés : 1190
¦ pseudo : Goldblast (Lou)
¦ multiface : none.

Voir le profil de l'utilisateur http://oneinamillion.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: no money, no honey (lenny)
Lun 14 Nov - 17:53

-
vingt-deux heures quarante trois. dix sept ans. seule, ignorée par tes drogués deux parents. ces deux minables qui n'ont jamais rien fait pour toi. il est vingt-deux heures quarante trois, ton père monte en trombe dans ta chambre, imité par ta mère. cette suiveuse. il veut que tu dégage, tout de suite. rien à foutre que tu sois dans la merde, que tu doives dormir dehors, toute seule. "tire toi, j'en peux plus d'te voir squatter ici" qu'il te dit, ce monstre. ils t'aiment pas, ils t'ont jamais aimée et ils t'aimeront jamais malgré tes efforts pour être la meilleure à leurs yeux. vingt-deux heures quarante sept. t'es dehors, dans le froid, une nuit de décembre. t'as eu le temps de mettre tes économies, deux jeans et un tshirt dans ton sac à dos. alors t'es allée frapper chez ta meilleure amie. et ses parents ont acceptés que tu crèches là. l'école ce sera fini, à partir de demain tu vas aller bosser. quitte à devoir nettoyer la merde des autres. c'était des monstres, maintenant ce sont des inconnus. ils ont toujours préféré la poudre à tes cheveux blonds. ton joli visage de princesse, parfois meurtris par les coups du darons qui s'abattent sur toi telle une tempête. c'est toi la tempête maintenant. ils t'ont foutue dehors, te laissant telle une proie aux corbeaux. et ils vont te le payer.

le lendemain, t'es allée chercher du boulot. et t'en as trouvé. t'as travaillé, difficilement, sans refuser ce qu'on te demandait de faire. t'as commencé à mettre de côté de l'argent. pendant que les adorable parents de ton amie ont continué de t'héberger. pendant des semaines. et puis t'as décidé qu'il fallait partir. mais t'avais un truc à régler avant. ils t'avaient foutue dehors, t'allais en faire autant. t'es une tempête maintenant, ils vont te le payer. dix-sept heures vingt-huit. quand la tempête s'abat. il faisait noir, il faisait froid. et quand on a froid, on tuerait pour du feu. et t'as fait du feu. t'es rentrée, sans t'faire voire. t'as récupéré le reste de tes fringues et puis t'as délicatement versé de l'essence partout, dans chaque pièce de la maison. t'es évité la pièce où était tes parents, préférant leur laisser une chance de s'en sortir. mais ils doivent être trop camés à l'heure qu'il est. tant pis pour eux. et puis, une fois arrivée dehors, t'as allumé le feu. et t'as regardé la maison cramer. avant de t'en aller. fallait pas te chercher. et t'as fuis. ces monstres, cette vie, ce pays.

onze heures quarante neuf. foutue à la porte, encore une fois. l'auberge de jeunesse où t'as travaillé pendant quelques semaines. ils t'ont dit qu'ils en avaient marre alors ils t'ont demandé de partir. de libérer la chambre. ça faisait trop longtemps selon eux, que tu étais là. alors tu te retrouves à airer seule, dans les rues de londres, à la recherche d'un endroit où dormir. pas trop froid. parce que c'est l'hiver, t'as que vingt-et-un ans et t'as pas envie qu'on retrouve ton corps le lendemain. "une sdf russe retrouvée morte". sdf ouais parce que t'auras passé la nuit dehors. et russe parce qu'ils font pas la différence avec la pologne. tu parlerai encore de l'ukraine, ce serait la même chose pour eux. t'as pas envie de passer la nuit dehors alors tu vas marcher, peut-être jusqu'à l'aube. t'as ton légendaire sac. il a fait du chemin, il a parcouru des kilomètres et pourtant, il est toujours là. il revient de loin. toi aussi. cette nuit là, t'as marché, tu sais pas trop combien de kilomètres. tu t'es baladée dans londres, t'as échappé à une bande de mecs qui te sifflaient. ils t'ont suivi dans la rue. et toi tu t'es pas retournée. ton côté téméraire t'as permis de les faire dégager. et puis, quand le matin s'est pointé, t'as décidé de partir. plus loin, toujours plus loin.

neuf heures tapantes. tu est prête à quitter la thaïlande, pour partir encore plus loin. sauf qu'en fait non, ils ont décidé que tu partirais pas. ils ont trouvé de la drogue dans ton sac. t'es conduite dans une prison pour femme, une de ces légendaires prison où t'es enfermée dans une grande pièce avec d'autres femmes. et à vrai dire, tu t'en fous, tant que ça t'oblige pas à rester dehors. parce que passer des nuits dehors, t'en peux plus. alors bon, tu vas faire avec. et si t'as de la chance, ils vont te laisser partir parce que t'es mignonne, t'es une jolie blonde aux yeux bleus et ton destin c'est pas la prison. c'est peut-être la rue. une nuit en prison, la première nuit, la plus difficile. deux nuits. et puis une troisième. et le verdict tombe. deux ans. deux ans dans une prison thaïlandaise alors que tu savais même pas qu'il y'avait de la drogue dans ton sac. ça fait deux ans à pas payer de loyer mais deux à ne pas gagner une tune. deux ans en prison, pour une connerie que t'as pas fait. mais t'as pas envie de faire carnage, façon personne ne peut rien pour toi, alors tu vas t'y faire. comme tu le fais toujours.

_________________
avatar

the royalty of calgary
¦ arrivé(e) le : 26/06/2016
¦ baisers envoyés : 1190
¦ pseudo : Goldblast (Lou)
¦ multiface : none.

Voir le profil de l'utilisateur http://oneinamillion.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas

no money, no honey (lenny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 2.07 : Dirty Money
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» ৩ all that money can't buy me a time machine. 29/10; 10h
» Money is the anthem of success, le 13/2/12 à 11h52
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
one in a million :: THE STORY OF EVERYTHING :: let's talk about it :: our paradise-