AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum est désormais fermé.
Si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur cette décision, rendez-vous ici.

Partagez| .

the coffee of love (madum)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: the coffee of love (madum)
Lun 21 Nov - 18:08


the coffee of love - madum
Deux cafés, fumant, trônant fièrement entre les mains de Tate qui s’approchait à pas de loup de lieu de tournage. Ce lieu qu’il arpentait depuis assez longtemps pour connaitre les recoins les plus secrets.  Saluant tantôt les maquilleuses, tantôt les ingénieurs du son et offrant son plus beau sourire à la camera woman, il se sentait chez lui. Et oui, il aimait le café mais non il n’était pas à ce point-là fatigué pour boire deux cups à lui tout seul. Il avait été cherché ces petites merveilles, devenues le principal allié de tous les acteurs, au starbuck d’à côté. L’un arborait son joli surnom mais l’autre en indiquait un tout autre. Il croisa le scénariste, qui lui sourit, il avait compris, il avait vu. Il tournait en plein jour aujourd’hui, à l’extérieur, et le matin, avant que la sécurité n’empêche toute camera ou tout appareil photo d’entrer sur le set, certains paparazzis étaient à l’aguet. Il fallait le dire, il était l’une de leur proie favorite en ce moment. Il se dirigea vers l’entrée a, son entrée, celle qu’elle prenait chaque jour, en courant ou en trottinant parce qu’elle était en retard ou en tout cas, clairement pas à l’avance. Et puis il la vit, arrivée, sa petite chevelure en bataille toujours laissé au grès du vent. Il ignora la petite boule au creux de son ventre, et prétexta à son conscient que le sourire qu’il affichait faisait partie du rôle. Il s’approcha, pour lui tendre le café, arborant le surnom Mady (ce surnom il lui appartenait, avec ce y qui faisait qu’elle n’était qu’à lui), fièrement et pour lui poser un baisée sur la joue. Un baisée plus long, un baisée plus tendre, que ce qu’il ne devrait. « Hello beauté. Je me suis dit qu’un petit remontant ne te ferait pas de mal. On commence tôt aujourd’hui. » Il s’écarta de son chemin pour l’accompagner vers la sale de maquillage, en veillant à garder une distance minimum entre leurs deux corps.

_________________

So I blame it on the River Lea
I should probably tell you now before it’s way too late. That I never meant to hurt you or lie straight to your face. Consider this my apology, I know it’s years in advance. But I’d rather say it now in case I never get the chance.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 19/11/2016
¦ baisers envoyés : 62
¦ pseudo : flo

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the coffee of love (madum)
Lun 21 Nov - 23:06



❝The coffe
of love❞
Tate & Madison
Les cheveux en bataille, l'écharpe au vent, les yeux qui n'arrêtent pas de faire des va-et-vient entre sa montre et son chemin... Je vous présente Madison Oxbury au naturel ! La brune s'est pourtant levée à l'heure ce matin, elle a même eu le temps de manger un petit quelque chose, avant de prendre le bus. Ah le bus ! Ce foutu bus qui a mis dix plombes pour arriver jusqu'au studio et qui a failli lui coûter un retard ! Pour une fois que c'est pas de sa faute... mais bon, à force de la voir arriver toujours sur le fil, personne la croira si elle dit que c'est de la faute des transports en commun qu'elle arrive si juste... Elle arrive enfin à l'entrée A, essoufflée des quelques foulées au pas de cours qu'elle a dû faire. Pourtant elle est un minimum sportive, mais faut croire que courir à froid, c'est pas fait pour elle. Ou alors se sont ses talons qui ne l'ont pas aidée... Et à peine a-t-elle le temps d'ôter son écharpe, histoire de gagner quelques secondes, qu'un café à l'odeur alléchante se retrouve sous son nez. Café à l'autre bout duquel se trouve tout aussi alléchant... Ok Maddie on se clame tout de suite ! Elle sourit, la petite ingénue aux joues rougissantes - merci à son petit pas de course précédent qui peut lui servir d'alibi. Et il l'achève d'un baiser, un pincement au cœur, cette sensation qu'elle commence à connaître par cœur depuis quelque temps. « Oh merci, t'es adorable ! » Elle tente de garder contenance, en se saisissant du gobelet. Inspiration discrète, histoire de chasser le feu de son visage, avant de se mettre en route pour la salle de maquillage. Madison souffle distraitement dans l'orifice du couvercle de son café, comme si cela allait suffire à faire refroidir son breuvage... avant d'en boire une petite gorgée. Mads remarque enfin la présence des photographes indiscrets un peu plus loin et comprend soudainement pourquoi Tate se tient si proche d'elle. Alors qu'il lui faisait tourner la tête à être aussi près, une pointe de déception s'insinue sous sa peau. Alors elle joue à son tour à ce petit jeu, qu'ils ont fait leur depuis le buzz de leur couple à l'écran. Son bras, se glisse sous le sien, tandis qu'elle dépose sa tête sur son épaule. Malgré les centimètres gagnés grâce à ses talons, Maddie reste toujours plus petite que lui. « Faut croire que l'heure matinale est moins difficile pour d'autres. » Ses grands yeux noisette levés vers lui, elle jette un petit coup d'œil vers les paparazzis afin de les indiquer à son partenaire. Comme pour mieux se convaincre que tout ceci, n'est bel et bien qu'une belle mascarade. Qu'il faut qu'elle arrête de fondre, dès qu'il la regarde, qu'il lui sourit... qu'il a un petit geste attentionné à son égard. Arrivés devant la caravane du maquillage, Madison se détache à contre cœur de Tate. « Tu dois aussi y passer ? » Si pour elle, la réponse est évidente à voir son visage totalement dénué de maquillage, en ce qui concerne le jeune homme, c'est un peu plus délicat...


© Pando

_________________
+MAKES ME FEEL ALIVE+
Lately I've been, I've been losing sleep dreaming about the things that we could be. But, baby I've been, I've been praying hard said no more counting dollars, we'll be counting stars.
avatar

keep on dreaming
¦ arrivé(e) le : 18/11/2016
¦ baisers envoyés : 170
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the coffee of love (madum)
Jeu 24 Nov - 12:55

La première réaction de Madie était chaleureuse. Elle semblait réellement apprécier les gestes affectueux de Tate. Il osa son esprit se demander pendant un instant si les couleurs sur ses joues étaient dû à son acte et si, c’était le cas, si son attitude si chaleureuse était naturelle. Le monde du cinéma était comme ça, rempli de mensonges, de faux semblants, de sourire déguisant et de rire de pacotille. Ils s’étaient rapprochés, bien qu’amis au début, mais les rumeurs les avaient poussés dans les bras l’un de l’autre. Il le faisait pour les caméras. Oui pour aucune autre raison. Mais elle ? Que ressentait-elle ? Elle avait toujours joué le jeu, s’était laissé aller aux attentions de Tate. Mais alors qu’ils se dirigeaient dans l’antre de leur lieu de travail si atypique, elle se raidit, perdit de cette chaleur qu’il aimait tant. Il suivit son regard des yeux. Elle venait de les voir. Eux. Les photographes. Il sourit alors, et passa son bras autour des épaules de sa costar et amie. Pour les caméras. Et parce qu’au fond de lui, il avait envie de la protéger de ce monde de brute. Lui. Il était habitué, aux faux semblants. Elle, elle semblait ne pas encore avoir perdu cette innocence. Mais comment pouvait-il le savoir ? Il ne connaissait ni sa vie ni son passé. « Faut croire que l'heure matinale est moins difficile pour d'autres. » Il sourit, il n’aurait pas rêvé meilleure acolyte avec son sourire si éblouissant il n’était pas difficile de jouer les amoureux. Elle lui indiqua alors les journalistes, ne se doutant pas qu’il l’avait observé, qu’ils avaient déjà suivi son regard, de ces petits centimètres en plus. Mais il lui lança alors un petit regard : ‘hé oui, toujours là’. Ils arrivèrent alors à leur destination. « Tu dois aussi y passer ? » Oui. C’était un passage obligé et même pour les hommes, même s’il n’aimait vraiment vraiment pas ce passage. Heureusement, les maquilleuses le savaient à force et faisait tout pour lui abréger cette instant. « Ouaip. Deux maquilleuses, deux jolies têtes à maquiller. Au moins on pourra discuter. » et ce à l’abri des regards. Il faut dire qu’ils étaient de moins en moins souvent à l’abri des regards, des caméras et des appareils photos. Elle s’éloigna de lui, et lui retira son bras de ses épaules en tentant d’ignorer la boule créé par cette distance. Il ouvrit alors la porte de la caravane pour la laisser entrer. Ouais il faut être galant, les femmes aiment ça. Et ils s’engouffrèrent dans la petite caravane. Tate salua les maquilleuses : « salut les filles. Interdit de me mettre du crayon! » regard charmeur, voix dragueur. Il ne pouvait s’en empêcher ne se doutant pas un seul instant que cela dérangerait madie. Il ne se doutait pas une seule seconde de ses questionnements intérieurs. Il s’installa sur un des sièges et porta sa prochaine question à madie. « Ils sont des plus en plus présents non ? C’est bien, on va peut-être avoir des propositions de rôles avec cette pub. » Une discussion dénué d’affection, juste du boulot parce qu’il n’osait pas, parce qu’il avait peur, de tomber amoureux de cette jeune femme pour qui son cœur battait déjà trop vite.

_________________

So I blame it on the River Lea
I should probably tell you now before it’s way too late. That I never meant to hurt you or lie straight to your face. Consider this my apology, I know it’s years in advance. But I’d rather say it now in case I never get the chance.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 19/11/2016
¦ baisers envoyés : 62
¦ pseudo : flo

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the coffee of love (madum)


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

the coffee of love (madum)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
one in a million :: CALGARY (ALBERTA, CANADA) :: Inglewood-