AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum est désormais fermé.
Si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur cette décision, rendez-vous ici.

Partagez| .

you wish me well, i wish you hell + (remi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 6:13

remi nolan

- j'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil -

id complete remi olivia nolan. le prénom remi lui a été donné par sa mère adoptive, ancienne prof de latin. remi était la moitié d'un couple de jumeaux et son prénom lui a été donné suivant la légende de romolus et rémus. sa mère adoptive, ne pouvant elle-même pas donné naissance, développa un complexe, se pensant la sauveteuse de ces pauvres enfants abandonnés et comme la louve de cette histoire mythologique qu'elle avait racontée des centaines de fois à ses élèves, elle décida de nommer ces futures enfants suivant la légende. cependant dû à des complications durant l’accouchement, son frère jumeau a été déclaré mort-né et elle se retrouva la moitié d'un duo incomplet. olivia était le prénom de sa mère adoptive. âge vingt-deux ans de galère. date de naissance le dix-huit septembre, à l'annonce de la venue du printemps. lieu de naissance séoul, corée du sud. après sa naissance et l'adoption finalisée, ses parents adoptifs l'ont ramenée avec eux au canada. statut remi c'est le cliché de la fille qui a été brûlée par l'amour assez tôt dans la vie et qui a préféré renoncé à trouver quelqu'un avec qui passer le reste de ses jours. tout ça pour dire, célibataire. situation financière après des années à faire petit boulot sur petit boulot elle a enfin réussi à ouvrir son propre studio. disons juste que l'achat de son studio l'a mise à sec et donc elle dort sur le canapé dans l'entrée des son studio. pour l'instant ce n'est pas la joie niveau finance mais maintenant qu'elle est propriétaire, ça ne peut que s'améliorer... n'est-ce pas? orientation sexuelle remi a été en relation avec hommes et femmes, elle ne fait pas vraiment la distinction des genres et aime qui elle aime. les codes et étiquettes ne lui conviennent pas. études, boulot après avoir fini le lycée et reçu son diplôme, elle arrête ses études et se lance dans la vie active dans le but d'ouvrir son propre studio de tatouage. après quatre ans à squatter chez des amis, travailler du petit matin jusqu'à tard le soir, elle ouvre enfin son studio et travailler maintenant selon ses propres règles. traits de caractère froide, c'est ce qui pourrait décrire remi au premier regard. considérant que si son interlocuteur n'est pas capable d'endurer son côté assez frigide au premier abord, remi considère cette personne comme une simple perte de temps. protectrice, malgré son apparence froide au premier abord, remi est une personne qui lorsqu'elle aime, elle aime très fort. elle n'est pas du genre à se donner à moitié dans une relation et c'est bien pour cela qu'elle n'a pas énormément d'amis proches. si quelqu'un n'est pas prêt à être là pour elle lorsqu'elle en a besoin autant qu'elle sera présente pour cette personne durant leurs moments de difficultés, elle considère que ça ne vaut même pas la peine. ce n'est pas pour autant qu'elle va les ignorer, elle ne se donnera simplement pas à 100%. cynique, remi n'a pas eu la vie belle et au fil des années elle s'est forgée une carapace qui l'a transformée en une cynique. en plus d'être cynique elle est aussi très sarcastique de nature ce qui peut la rendre de très bonne compagnie si on apprécie ce genre d'humour. son côté cynique s'est formé au fil des années cependant ses traits sarcastiques ont toujours été présents ce qui lui a valut de nombreux arguments notamment avec sa mère, âme fragile qui se vexait au moindre soupçon de sarcasme. mais bien sûr, les adjectifs qui qualifient le mieux remi serait créative et imaginative. depuis qu'elle était petite elle a toujours adoré dessiner et créer des univers de bd dans lesquels elle pouvait tout contrôler elle-même. c'est d'ailleurs grâce à cet outlet qu'elle a réussi à passer à travers de nombreux moments difficiles de sa vie. c'est aussi le côté de sa personnalité qui l'a poussé à devenir tatoueuse. groupe j'aime pas faire dans les normes donc remi pourrait appartenir à plusieurs groupes mais au final je pense qu'uranus lui convient le mieux. célébrité choi jinri aka sulli.

our choices define who we are
un. remi est d'origine sud-coréennes et a été adoptée lorsqu'elle était bébé par sa famille adoptive et a donc vécu toute sa vie au canada. elle ne connait pas grand chose de sa famille biologique à part le fait qu'elle est née à séoul et qu'elle était censée avoir un grand frère. ses parents adoptifs lui on raconté que la situation financière de ses parents biologiques étant extrêmement précaire ils ne pouvaient pas se permettre d'élever un autre enfant et c'est pour cela qu'il on fait en sorte que remi se fasse adopter par une famille avec une bonne situation financière. deux. contrairement à ce que ses parents biologiques avaient en tête lorsqu'ils ont fait adopter remi, elle n'a pas toujours vécu sans avoir à se soucier de problèmes d'argent. lorsque remi avait douze ans, sa mère a été diagnostiquée avec un cancer des poumons et a du subir de nombreux traitements extrêmement coûteux durant les dernières années de sa vie. malheureusement c'est également dans ces eaux-là que son père a perdu son travail et que remi s'est retrouvée à faire des petits jobs par-ci par-là sans que sa mère ne le sache pour aider son père avec les frais hospitaliers. ce que remi ne savait pas à l'époque c'est que tout l'argent qu'elle avait durement gagner en renonçant à ses études avait été dépensé par son père pour acheter des drogues ou perdre des paris lorsqu'il jouait au poker complètement ivre. ce n'est pas exagéré de dire qu'à part sa mère, remi n'a pas exactement une très bonne image de l'idée de la famille. trois. lorsqu'elle a finalement eu dix-huit ans, remi s'est tirée de l'environnement toxique crée par son père et s'est mise à squatter chez des amis ou même à dormir dans la rue quand personne ne pouvait lui offrir un canapé à squatter. à travers tout ça elle s'est forgé une vraie personnalité de dure à cuire et n'a peur de rien, lorsqu'elle se fixe un but, elle l’atteint. enfin tout ça c'était jusqu'à quelques mois de cela lorsqu'elle a enfin ouvert son propre studio et d'une pierre de coup trouvé un canapé où dormir. c'est pas le grand luxe, elle fait sa cuisine sur une petite plaque au gaz, prend sa douche dans l'évier ou à la piscine du coin et dort sur un canapé clic-clac mais c'est son petit chez elle et c'est tout ce qu'elle a toujours voulu. quatre. comme tout bon tatoueur, remi s'est d'abord tatouée elle-même quelques fois avant de passer à tatouer ses amis. les seuls tatouages qu'elle a sont ceux qu'elle s'est fait elle-même. elle en a un à la cheville qui représente saturne et quelques étoiles autour de la planète, un sur son poignet gauche avec la date du décès de sa mère adoptive et un dans le creux de son bras gauche qui est une phrase en coréen signifiant "hard work brings success". cinq. bien qu'elle n'ai jamais rencontré ses parents biologiques et qu'elle n'ai pas spécialement l'envie de les rencontrer, remi a toujours eu une grande curiosité pour sa culture. et sa mère adoptive a toujours été très ouverte et l'a toujours supportée dans ses choix. c'est comme cela que remi se retrouva à apprendre le coréen au collège alors que tout le monde se mettait à apprendre l'espagnol ou l'allemand. ayant une affinité avec les langues, elle devenue très rapidement bilingue. elle n'a jamais visité son pays natal et maintenant que sa mère adoptive n'est plus de ce monde, elle a le sentiment que de visiter son pays natal serait comme commettre une trahison envers sa mère. enfin ça c'est surtout ce qu'elle se dit pour trouver une raison autre que "j'ai les jetons de voir véritablement d'où je viens". six. après être partie du "cocon familial" elle n'a revu son père que quelques fois, lorsqu'il arrivait à retrouver sa trace pour lui demander de lui prêter une grande somme d'argent pour qu'il puisse payer son bookie et continuer de se piquer. la première fois qu'il est venu la voir, elle a succombé et lui a donné la majorité de ses économies, la forçant à vivre dans la rue pendant plusieurs semaines. lorsqu'elle le retrouva à moitié mort sur un trottoir, baignant dans sa propre pisse, elle se fit une promesse de ne plus jamais succombé à ses demandes. certains de ses amis lui ont continuellement raconté qu'elle regrettera ne pas avoir aider son père plus tard mais personne ne sait ce qu'elle a dit enduré à cause de lui. à part une seule personne. sept. ce n'est pas comme si remi était extrêmement riche, il lui faut d'ailleurs des fois travailler au bar du coin pour joindre les deux bouts mais tous les matins, sans exception, elle fait le tour de son quartier et donne à manger à tous les chats et chiens errants. d'ailleurs elle ne passe jamais devant une personne sans-abri sans s'arrêter et leur donner ne serait-ce que la seule pièce qui lui reste au fond d'une poche. elle se souvient à chaque fois à quel point cette situation peut être difficile et à quel point elle est chanceuse d'avoir à présent un toit au dessus de sa tête. alors elle essaye de redonner à la société, pour toutes ces personnes qui s'étaient arrêtées et avaient déposé ne serait-ce que quelques centimes dans son bonnet troué lorsqu'elle n'avait rien. huit. étant très responsable, elle se retrouve souvent la maman du groupe et malgré se plaintes incessantes, elle apprécie le rôle. ce n'est pas pour autant qu'elle ne sait pas se lâcher, mais elle est du genre à tout prévoir à l'avance pour être sûre que tout se passe comme prévu avant de se lancer dans une aventure. bien trop mature pour une jeune femme qui a la vingtaine et devrait passer la majorité de ses samedi soirs en boîte de nuit où à taper la causette avec un bel inconnu au bar du coin. neuf. remi n'est sortie qu'une seule fois du canada pour un voyage à disneyland et seulement très rarement de calgary même. son rêve est de faire un voyage autour du monde et de pouvoir expérimenter toutes sortes de différentes cultures. cependant lorsqu'elle a acheté son studio, elle se vit en face d'un dilemme, réaliser un de ses rêves et abandonner l'autre. ayant les pieds sur terre, elle a préféré choisir le chemin le plus sûr et a investi plutôt que de dépenser toutes ses économies pour quelques mois de voyage. dix. remi est une addict de café. il n'est même pas question de lui adresser la parole si elle n'a pas eu sa tasse de café matinale. en général elle boit deux à trois tasses de café par jour mais il lui arrive d'excéder cette limite et il lui est alors impossible de dormir avant l'aube. onze. remi est très économe. elle achète la majorité de ses vêtements au thrift shop et s'occupe de tout ce qui est couture etc pour les rendre un peu plus moderne. ce n'est pas du grand art parce qu'elle n'a jamais correctement appris à coudre ou quoique ce soit à propos de la mode mais remi est très créative et arrive toujours à trouver une solution. il lui est déjà arrivé de ruiner des t-shirts, elle les utilise alors comme pyjama ou comme chiffon. douze. remi ne porte jamais de maquillage. cela va de pair avec son côté économe. de nos jours, le maquillage coûte extrêmement cher et en plus de ça 'le temps c'est de l'argent' étant un des motto de la vie de remi, elle n'a pas une demi-heure à perdre tous les matins pour se faire une beauté.


quelle est la pire relation que tu ai vécu? j'avais quinze ans. c'était autour du temps où je me suis rendue compte que mon père était un addict. la seule chose qui me donnait du bonheur c'était lui. ma mère avait succombé au cancer un an plus tôt, mon père était addict à l'héroïne et la seule chose qui me donnait envie de me lever le matin c'était lui. notre relation a duré un an et on a tout fait ensemble. du premier baiser à la première fois, toutes mes premières fois c'était lui. et puis soudainement après un an il m'avoue qu'il m'aime. il m'aime énormément. mais il en aime une autre plus que moi. "j'sais pas comment s'est arrivé, je te promets bébé je t'aime tellement mais..." mais t'es qu'un connard qui a brisé le cœur d'une pauvre gamine de seize piges qui avait personne à part toi dans sa vie. et du jour au lendemain, plus aucun contact. alors voilà, ça c'était ma première et pire relation. explique-moi comment est-ce que tu te remets de ce genre de relation? quand la personne à qui tu t'étais donnée entièrement te dis qu'au final ce que tu proposes c'est bien sympathique mais pas suffisant. je suis pas assez pour plaire, c'est ça? merci pour le boost de moral, abruti. quelle est la meilleur relation que tu ai vécu? meredith. sans aucune hésitation. j'avais dix-huit ans, elle approchait de la quarantaine et meredith était la plus belle femme sur qui j'ai eu la chance de poser les yeux. notre relation a duré quelques mois durant lesquels elle m'a aidé à sortir du trou dans lequel mon père m'avait enfouit. j'étais tombée folle amoureuse d'elle, meredith était la personne la plus intéressante et fascinante que j'avais eu la chance de rencontrer. j'aurais du savoir qu'une personne aussi fascinante ne pouvait pas être retenue par quelqu'un comme moi et éventuellement elle m'a annoncé qu'elle devait partir à l'autre bout du monde à cause de son travail. je n'ai jamais vraiment su ce qu'elle faisait ou où est-ce qu'elle partait aussi rapidement mais après nos adieux je ne l'ai jamais revue. et pourtant elle restera à jamais la meilleure relation que j'ai vécu. à tes yeux, quelle est la relation idéale? il n'y en a pas. c'est sûrement un commentaire de cynique mais c'est simple, il n'y en a pas. j'ai beau me dire et redire que meredith a été la meilleure relation que j'ai eu la chance de vivre, rien n'était parfait. meredith avait clairement un complexe, trouvant excitant d'aider un pauvre petit oiseau aux ailes brisées à voler une nouvelle fois. mais dans ce genre de relation, le pouvoir n'est tenu que par une seule personne et une telle relation est loin d'être parfaite. aucune relation n'est parfaite. et il serait temps que l'humanité arrête d'essayer de chercher telle chose. perte de temps. la vie, sans amour, ce serait comment? si on parle d'un amour entre deux personnes dans une relation romantique, alors je dirais que ça serait comme ma vie de tous les jours. si on parle de l'amour requis pour effectuer un simple acte de gentillesse, alors en son absence, notre monde virerait à l'enfer. un monde sans amour n'est pas un monde dont je souhaite être le témoin cependant en aucun cas je pense que nous ayons besoin d'être dans une relation amoureuse pour survivre dans notre monde. regardez-moi, je me porte très bien.

L'amour et toutes ces petites choses...

the one constant
"oliver, olivia, je crois qu'on était fait pour se rencontrer." un léger ricanement se fit entendre de la part de remi qui se tourna lentement vers le petit garçon en train de faire de la balançoire à ses côtés. "sauf que mon prénom c'est pas olivia, c'est remi." le petit garçon arrêta de se balancer et dévia son attention vers la petite fille qui le fixait intensivement. "même si c'est moi j'ai pas le droit de t'appeler olivia?" remi se mit soudainement à fixer le sol, commençant à bouder. "olivia c'est le prénom de ma maman et ce matin elle m'a grondé." dit-elle, en croisant ses bras avant de retourner son regard vers le petit garçon se tenant maintenant en face d'elle. "alors nan t'as pas le droit de m'appeler olivia." le petit garçon s'accroupi en face de remi, prenant ses mains dans les siennes, regardant la petite fille en face de lui affectivement. oliver n'avait qu'un an de plus que remi et pourtant elle avait l'impression de parler avec quelqu'un qui avait bien plus de maturité qu'elle. même à son âge elle pouvait se rendre compte du niveau de maturité d'oliver. bien plus mature qu'un petit garçon de huit ans devrait l'être. "ok. remi." dit-il, un sourire aux lèvres. c'est en ce moment que remi se rendu compte que peu importe ce qui arrivera dans sa vie, oliver sera toujours la seule constante.

fall from grace
"papa?" remi, quinze ans, rentre du supermarché après avoir fait les courses pour elle et son père. aujourd'hui est le premier anniversaire du décès de sa mère. c'est aussi la première fois qu'elle retrouve son père écroulé à terre, un bras sur le canapé près duquel est posée une seringue usée. sans aucune hésitation remi laissent les sacs pleins de nourriture tomber à terre alors qu'elle se précipite vers son père, trempé de sueur et les yeux vitrés. "papa?" remi continue d'appeler son père sans aucune réponse de sa part. elle le secoue désespérément avant de vérifier qu'il respire encore. la main tremblante, elle approche son index du nez de son père, fermant ses yeux, ne pouvant s'empêcher de penser au pire. quelques moments plus tard, elle sent un feint courant d'air toucher son index et ouvre ses yeux, son regard se déposant sur la silhouette de son père, complètement absent de son propre corps. en ce moment, elle n'aurait jamais pu imaginer ce qui deviendrait de sa famille.

ghost from the past
"remi?" la jeune femme s'arrêta net lorsqu'une voix qu'elle pourrait reconnaître entre des milliers se fit entendre. elle se retourna doucement, débattant intérieurement quelle serait la meilleure décision. de rester et d'écouter ses mensonges ou d'ignorer toute cette situation et de rentrer chez elle en courant. tout en sachant que c'était une grave erreur, elle se retourna complètement vers la source de cette voix. "remi, chaton, c'est vraiment toi." on aurait cru qu'il était allé en enfer et en était revenu. son visage était rempli de rides qui étaient inexistantes il y a seulement trois années de cela. ses cheveux lui tombaient aux épaules et n'avaient clairement pas été lavés récemment. il essaya de sourire, dans l'espoir d'invoquer de la sympathie. tout ce sur quoi remi pouvait se concentrer était ses dents, jaunies, à moitié en train de pourrir, pratiquement en train de tomber de sa propre bouche. ses vêtements étaient crasseux et ses chaussures trouées. il était méconnaissable et pourtant il n'y avait aucun doute dans l'esprit de remi que cette excuse pour un être humain était bel et bien son père adoptif. "chaton, j'ai besoin de ton aide. j'étais en train d'essayer de trouver un travail et puis ils m'ont pris la maison. j'ai rien pu faire, ils sont venus et m'ont jet-" "t'as perdu la maison?" il se leva, essayant de se mettre au même niveau que remi alors que celle-ci pris un pas de recul. "ils me l'ont volée." remi ne pu s'empêcher de soupirer, croisant les bras. "et 'ils' j'imagine que ce sont ton bookie et ton dealer. essaye même pas de me sortir la vieille excuse de la banque." son père baissa la tête. "j'ai besoin de toi, chaton." remi pris un moment pour inspirer profondément. tout ce dont elle avait envie était de le mettre à terre et de lui dire tout ce dont elle pense de lui. lui dire qu'il aurait dû être celui qui avait été diagnostiqué avec un cancer. que sa mère aurait honte de voir son mari dans cet état. mais elle devait se retenir parce que cela ne servait à rien. c'était impossible de lui venir en aide. "ton chaton n'existe plus. je n'ai plus aucune relation avec toi. oublie-moi ou j'appelle la police. adieu." et avec ça elle lui tourna le dos et se mit à marcher de plus en plus vite, laissant cette partie de sa vie dans le passé. sa famille avait été brisée le jour du décès de sa mère et son père était parti avec elle.

pick yourself back up
il était grand et mince, un costume trop grand accentuant ses épaules tombantes. ses cheveux n'avaient sûrement pas été lavés cette semaine et il n'avait pas du dormir cette nuit considérant les cernes qui accompagnaient ses yeux vides de sentiments. il ne s'était clairement pas rasé ce matin et ses chaussures étaient pleines de boue séchée. et pourtant en ce moment il était l'homme le plus magnifique au monde aux yeux de remi. "félicitations mme. nolan, vous êtes à présent propriétaire de ce local. si vous avez un problème ou quelconque question n'hésitez pas à me contacter. bonne journée à vous." remi le salua, recevant les clés de son studio et se retournant vers oliver qui se tenait silencieusement derrière elle. un grand sourire aux lèvres, remi se jette sur le jeune homme, enlaçant ses bras autour de son cou. "je crois bien ne jamais t'avoir vu aussi heureuse." dit-il en riant. "et moi qui croyais que notre voyage à disneyland était le moment le plus heureux de ta vie." remi détacha ses bras du cou du jeune homme et pris un pas de recul pour admirer son meilleur ami en train de bouder. un léger rire lui échappa. "à croire que tu vas devoir te surpasser une nouvelle fois." dit-elle, un sourcil levé avant de légèrement taper l'épaule du jeune homme. "je te donne un tour de la propriété?" sa moue se tourna en un sourire avant de hocher la tête plusieurs fois. "avec plaisir. mme la proprio." remi se tourna vers la porte avant de mettre la clé dans la serrure. un soupir lui échappa alors qu'elle tourna la clé, poussant légèrement la porte ouverte. bienvenue chez toi, remi.

pseudo/prénom empty words/amélie. fréquence de connexion 5/7j pour être honnête je suis plus du genre à venir 7/7j mais je suis pas très bonne avec tout ce qui est responsabilité et engagement alors je préfère la jouer safe. d'où viens-tu? bazzart. ta note? 10/10 vous avez l'air d'être cool et posé de ce que j'ai vu pour l'instant et le forum est une beauté rien à redire. ton personnage est? tout droit sorti du petit pois que j'appelle un cerveau.


Code:
<cprise>choi jinri,</cprise> <namep>remi nolan</namep>


_________________

you're the taste of wine.



Dernière édition par Remi Nolan le Dim 27 Nov - 5:38, édité 27 fois
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 23/11/2016
¦ baisers envoyés : 124
¦ pseudo : empty words

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 6:52

Bienvenue Loves

_________________
and now we are alive
J'aurai voulu toucher les murs de ta demeure à l'odeur de sel, voir de tes fenêtres les matins qui se lèvent sur des horizons que je ne connais pas, mais dont je sais qu'ils sont les tiens. Tu as réussi l'impossible, tu as changé une part de moi. › ©️ alaska.  

avatar

such a smiling sweetheart
¦ arrivé(e) le : 19/11/2016
¦ baisers envoyés : 100
¦ pseudo : LovelyKat.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 9:41

Les paroles de Saez sur ton avatar
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche

_________________
I'm the ghost in the back of your head
avatar

Real people help others around them
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 66
¦ pseudo : Rory.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 10:07

Bienvenue par ici

Si tu as la moindre question, le staff est là pour toi I love you

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 11:02

Je te souhaite la bienvenue sur oiam, j'aime beaucoup le pseudo choisi et surtout le pourquoi elle porte se prénom bon courage pour l'écriture de ta fiche et n'hésite pas à nous contacter si tu as besoin I love you

_________________

The only way to deal with an unfree world is to become so absolutely free that your very existence is an act of rebellion.
avatar

flower made of iron
¦ arrivé(e) le : 23/07/2016
¦ baisers envoyés : 1184
¦ pseudo : witm (Elena)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 11:19

le titre + le pseudo =

bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
si tu as des questions, n'hésite absolument pas

_________________
avatar

the royalty of calgary
¦ arrivé(e) le : 26/06/2016
¦ baisers envoyés : 1190
¦ pseudo : Goldblast (Lou)
¦ multiface : none.

Voir le profil de l'utilisateur http://oneinamillion.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 11:23

Bienvenue parmi nous !
Courage pour la fin de la fiche et si tu as des questions n'hésites pas

_________________


and now we are alive
It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM©️ alaska.  

avatar

the royalty of calgary
¦ arrivé(e) le : 14/09/2016
¦ baisers envoyés : 226
¦ pseudo : selly (Séléna)
¦ multiface : morrigan

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 12:19

Bienvenue !
J'ai qu'une chose à dire : le titre + l'avatar + le pseudo + c'que j'ai cru comprendre du métier + ton style d'écriture = J'veux qu'tu me gardes une place dans tes liens, genre obligé. J'aime déjà tout c'que je lis de Remi
Courage pour ta fichette chaton

_________________

to the moon and back ♆
“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.”
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 19/11/2016
¦ baisers envoyés : 42
¦ pseudo : maxime.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 12:44

t'es trop belle
le métier est trop cool aussi,
bienvenue I love you I love you

_________________
half in the shadows, half burned in flames.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 19/11/2016
¦ baisers envoyés : 93
¦ pseudo : cosmic.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 17:53

Bienvenue parmi nous
Je te souhaite bon courage pour la suite et n'hésite pas si besoin

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 18:43

une tatoueuse et puis fight club en gif de profil toi j't'aime bien
bienvenue parmi nous hâte d'en savoir plus sur remi, j'suis intriguée par son histoire, j'veux savoir la suite

_________________
+MAKES ME FEEL ALIVE+
Lately I've been, I've been losing sleep dreaming about the things that we could be. But, baby I've been, I've been praying hard said no more counting dollars, we'll be counting stars.
avatar

keep on dreaming
¦ arrivé(e) le : 18/11/2016
¦ baisers envoyés : 170
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Mer 23 Nov - 18:58

Bienvenue!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Jeu 24 Nov - 4:38

leonie, merci beauté

druella, quelqu'un qui reconnait du saez devient de suite un de mes meilleurs amis. merci à toi

samara, merci à toi, je n'hésiterai pas alors

camelia, merci beaucoup

freya, hihi merci teresa est une bombe

leola, merci à toi beauté, margot est vraiment magnifique Loves

andrew, autant de compliments, tu vas me faire rougir t'inquiètes pas, je te garde une place bien au chaud, quiconque décrivant son métier en tant "qu'escroc" se doit d'être mon ami, j'aime l'honnêteté Green smile

wes, que dire de shiloh alors merci à toi

mickaël, merci merci merci

madison, quelqu'un qui reconnait direct une citation tout droit de fight club se doit d'être mon poto, c'est même pas une question merci à toi, contente de savoir que remi en intrigue certains Green smile

leah, merci à toi


p.s: je suis désolée pour l'admin qui va devoir valider ma fiche parce que ça fait plusieurs années que je n'ai pas écrit de fiche et de un, ça va sûrement être plein de fautes d'orthographe et de grammaire et de deux, ça va sûrement faire 43 pages word. oops
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 23/11/2016
¦ baisers envoyés : 124
¦ pseudo : empty words

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Jeu 24 Nov - 12:55

cette avatar, ce prénom
bienvenue parmi nous

_________________

So I blame it on the River Lea
I should probably tell you now before it’s way too late. That I never meant to hurt you or lie straight to your face. Consider this my apology, I know it’s years in advance. But I’d rather say it now in case I never get the chance.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 19/11/2016
¦ baisers envoyés : 62
¦ pseudo : flo

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Jeu 24 Nov - 13:39

tate, merci bien    je t'avoue acteur tate m'intrigue beaucoup (sûrement parce que j'ai toujours eu un petit crush sur douglas)

_________________

you're the taste of wine.

avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 23/11/2016
¦ baisers envoyés : 124
¦ pseudo : empty words

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)
Sam 26 Nov - 18:17

Je viens de finir de lire et je peux te dire que wow

Bref, je te valide

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you wish me well, i wish you hell + (remi)


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

you wish me well, i wish you hell + (remi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
one in a million :: THE STORY OF EVERYTHING :: let's talk about it :: our paradise-