AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum est désormais fermé.
Si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur cette décision, rendez-vous ici.

Partagez| .

Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Dim 27 Nov - 16:16






Un frisson. Dégringolé du haut de la nuque, jusqu’en bas des reins. La lèvre supérieure trempée de sueur et le cœur qui tambourinait contre ses côtes avec force. Avery avait jeté son téléphone sur le lit, regardant l’objet comme s’il était possédé. Il avait secoué la tête, et passé sa langue sur ses lèvres sèches, ses doigts agrippant les boucles noires rebelles sur le sommet de son crâne.
Je peux être là dans une heure.
Il ne se reconnaissait pas. Ne comprenait pas ce qui lui était passé par le crâne quand il avait envoyé ce message. Maintenant il était piégé par cette vérité écrasante écrite en noir sur blanc, et même si ce n’était que des caractères virtuels, ils étaient bien là, indélébiles. Puis, l’envie elle était toujours là, même s’il cherchait à la nier avec force. Son esprit papillonnant sur mille détails. La chemise qu’il allait mettre. Le sourire figé sur une photo du jeune blond. La courbe de ses épaules quand il était concentré à pâtisser.
T’as vraiment un souci… Av’…

Il avait passé une demi-heure à s’insulter de la même façon. Puis le quart d’heure suivant sous la douche et à chercher la tenue la plus adéquate qui faute de savoir ce qu’elle était s’était transformé en un pull bleu marine et une paire de jeans. Il avait abandonné l’idée de dompter la touffe de cheveux sombres sur son crâne et de laisser ses boucles s’exprimer librement. Une petite retouche sur sa barbe et il avait observé son reflet dans le miroir comme s’il était celui d’un fou. Parce qu’il ne se sentait pas d’arriver les mains vides, et parce qu’il avait tout de même un peu de choses à évacuer, il avait fait un crochet dans une petite boutique pour acheter un lait de poule. Totalement de saison.

Sans surprise, il s’était retrouvé devant la façade du petit coffee que tenait Matthew. Petit cocon chaleureux. Très différent de l’endroit que tenait sa meilleure amie, elle aussi artiste du sucre. Le Coffee de Matt avec un côté résolument plus « masculin » qui l’attirait comme le miel sur l’abeille. Il s’y était sentit bien. Avec un sentiment de liberté qu’il n’avait pas éprouvé depuis des années. Malgré ses efforts les moins suivant à recréer cette sensation sans succès il avait… fait des recherches jusqu’à retomber sur… Lui.

« Salut…. » Avait-il soufflé d’une voix blanche alors que la porte s’ouvrait sur la silhouette du grand blond. Il avait eu un bref mouvement de recul, explorant encore la perspective de se sauver à toute jambe mais le regard de Matthew avait accroché le sien et il était entré dans l’appartement comme s’il s’était retrouvé sur pilote automatique. Il avait soudain chaud, puis terriblement froid et les paumes moites d’angoisse. Il faisait chaud pourtant dans l’appartement. Parce qu’un four avait visiblement fonctionné un moment, et une odeur de biscuit flottait dans les airs.

« Ca sent bon. » Avança-t-il prudemment, en serrant sa bouteille contre son torse comme si elle était le dernier rempart qu’il possédait contre la folie qui l’habitait.

_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©️alas.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 75
¦ pseudo : Pauline

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Dim 27 Nov - 16:31

Avery allait venir, chez lui, dans une heure. Matt relu le message, juste pour être bien sûr de ce qu'il contenait. Il serait là, chez lui, en chair et en os. Malgré lui, le blond ne put s'empêcher de penser qu'à la dernière minute, il recevrait un message lui annonçant qu'il ne pouvait finalement pas venir. Il ignorait pourquoi il avait cette crainte, après tout des soucis familiaux, tout le monde pouvait en avoir. La sonnerie du timer le sortit de ses pensées et il ouvrit son four, sortant la plaque contenant ses essais de muffins pour les fêtes. Vert et rouge, un dessin différent sur chacun. Il les posa sur le plan de travail pour les laisser refroidir avant de s'attaquer au rangement et au nettoyage. Matthew avait besoin de s'occuper l'esprit avant l'arrivée d'Avery et il devait l'accueillir dans une cuisine propre, le reste de l'appartement était rangé, du moins les pièces où la rénovation était terminée. Une fois le tout fini, il lui restait encore un quart d'heure avant l'arrivée du brun. Matt ne pouvait nier que ce bref échange avait titillé ses envies, surtout avec le double langage qu'il s'était mit à utiliser avec Avery. Ce dernier lui plaisait beaucoup, et pas seulement physiquement mais Matt savait qu'il ne devait rien espérer de leur rendez vous. Il ne devait pas se mettre la pression pour que quelque chose se passe entre eux. Il devait juste...il devait juste rester lui même. Le bruit de la porte d'entrée attira son attention et après une inspiration, il alla ouvrir la porte, découvrant avec bonheur Avery se tenant juste devant. Il lui fit un grand sourire, avant de réaliser qu'il avait toujours son tablier sur lui, génial. "Entre je t'en prie." avait alors dit Matt pour faire entrer Avery chez lui. On pouvait sentir l'odeur des gâteaux cuisinés dans tout l'appartement. A la remarque d'Avery, Matt se mit à sourire, avant de retirer son tablier. "Merci, ce sont les gâteaux...c'est en partie pour ça que je me suis lancé là dedans." répondit le blond avec un petit rire avant de remarquer l'état de nervosité de son invité. Matt hésita un instant avant de s'approcher d'Avery, lentement. "Tu veux peut être que je mette ça au frigo ?" demanda t'il en montrant la bouteille d'un geste de la main. Il pouvait voir qu'Avery était tendu, ce qui contrastait un peu avec ce qu'il avait pu voir de lui avec leurs différents textos.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 21/11/2016
¦ baisers envoyés : 35
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Dim 27 Nov - 18:14



Il y avait une autre odeur, derrière celle des gâteaux mais de là où il se trouvait, Avery ne distinguait pas les pièces encore en travaux. Celle de sciure et de peinture encore fraîche. Mais le sourire de Matthew quand il lui avait ouvert la porte occupait une grande partie de ses pensées et une sensation de picotement derrière la nuque l’avait saisi. Il avait la tête légère, comme après quelques verres. Et il détestait ça, ce manque de contrôle qu’il avait depuis qu’il l’avait rencontré. Les jambes un peu en coton, il s’avança dans la pièce, faisant mine de regarder autour de lui et que la conversation sur la pâtisserie le passionnait. Il était grand gourmand, il ne fallait pas se tromper, mais là tout de suite il se demandait surtout pourquoi il avait échangé des textos ambigus avec un HOMME, et ce qu’il faisait chez lui.

Sa prise se raffermit autour du goulot de la bouteille et il prit quelques inspirations rapides pour mieux se maîtriser. Il était Avery Stevenson putain ! Rien ne lui faisait peur. Tendant la bouteille au jeune blond, il fit de nouveau semblant de s’intéresser à la pièce tout en retirant sa veste et en l’abandonnant sur un dossier de chaise. Il avait beau essayer de paraître assuré – échec total d’ailleurs – il n’avait aucune idée de ce qu’il était censé se passer ensuite. Avec une fille, il aurait fallu qu’il fasse un compliment sur ses cheveux, et sa robe. Mais là… Même si le tablier de Matthew était mignon, il l’avait retiré maintenant et il n’avait pas non plus une crinière sur le caillou.

« Et tes parents ils ont rien contre la pâtisserie ? Parce que c’est un peu un truc de filles non ? » Demanda-t-il, alors qu’il l’avait suivi vers le frigo en regardant le bout de ses chaussures. Est-ce qu’il pouvait encore simuler une crise aigüe de gastro et se sauver en courant ? Bien que ses propos soient un peu maladroit, une vraie question se cachait derrière son côté bourru. La seule fois où son père admettait qu’un homme se trouve derrière les fourneaux, c’était quand il s’agissait de faire un barbecue. Il aurait vu les choix de Matthew comme faibles. Avery trouvait ça cool, d’avoir son propre coffee, de ne répondre à aucune règle.


_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©️alas.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 75
¦ pseudo : Pauline

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Dim 27 Nov - 18:35

Matt récupéra la bouteille avec un sourire avant d'aller dans la cuisine pour la ranger dans la porte du frigo. Il en profita pour regarder ce que le brun avait emmené, du lait de poule. Pas étonnant vu la période même si Matt ne se souvenait pas avoir déjà eu ça de la part d'un invité. Sa question cependant lui fit marquer un temps d'arrêt. Matt prit une inspiration, essayant de ne pas se sentir insulté par l'implication des mots d'Avery et il se tourna vers lui, se rapprochant du brun, son regard fixé dans le sien. "Mes parents sont plutôt contents pour moi, je dirais même qu'ils sont fiers, vu ce que j'ai réussi à accomplir. Ma mère est plutôt ravie même quand je viens à la maison parce qu'elle sait qu'elle n'a pas à s'occuper du dessert." répondit Matt avant de se rapprocher un peu plus d'Avery. Il voyait bien que ce dernier n'était pas dans son élément et Matt se posait de plus en plus de questions à son sujet. Bien sûr, ils avaient échangés d'autres messages, mais le pâtissier avait la mauvaise impression de ne pas reconnaître l'homme en face de lui. Il était beaucoup moins assuré que dans leurs échanges précédents. "D'ailleurs tu veux goûter ? Les muffins ont du refroidir en t'attendant." reprit Matt, ne voulant pas se lancer dans une discussion sérieuse, même si ils risquaient d'en revenir là. Si Avery voyait le métier de Matt comme un truc de gonzesse, alors il n'y avait aucun futur pour eux. Il se tourna pour prendre un plat et y disposer les muffins avec du glaçage vert et rouge. "Avec ça je te suggère un chocolat chaud, avec une touche de cannelle, intéressé ?" demanda t'il à Avery, se disant qu'il garderait le lait de poule pour plus tard, selon comme se passait les choses entre eux.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 21/11/2016
¦ baisers envoyés : 35
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Dim 27 Nov - 19:15



Dire le premier truc qui lui était passé par la tête pour ne pas laisser le silence s’installer. Non pas que la compagne de Matthew soit désagréable, c’était bien tout le contraire. Avery n’arrêtait pas de gigoter et de bouger dans la pièce mais il revenait toujours proche du jeune homme, comme attiré par un aimant. Certains mots lui traversaient l’esprit, qu’il s’obligeait à refouler aussitôt car voir un homme de cette manière c’était…

Il n’eut pas le temps de finir sa réflexion, le regard du blond était planté dans le sien. Il ne fallait pas être devin pour savoir qu’il avait dit quelque chose de déplacé et que malgré sa bonne nature, Matthew n’entendait pas se laisser insulter. Sexy ! Fut le mot qui s’échappa enfin des ronces qui s’enroulaient dans les pensées du juriste. Mais il ne franchit pas ses lèvres, pas plus que le moindre son n’émana de lui alors que le pâtissier était lancé dans son harangue. Une pointe très légère de jalousie envahit Avery qui aurait aimé connaître ce même soutien inconditionnel de ses parents. Mais son père ne voyait que par le droit – et pas vraiment la justice – et sa mère n’était parfois pas mieux qu’un pot de fleurs. Joli. Mais pas vraiment utile.

« Je suis plus du genre café mais pourquoi pas ? » Avança-t-il prudemment en faisant cette fois-ci retraite à l’opposé du grand blond dans la cuisine. Il aimait la cannelle mais dans un chocolat ? M’enfin il n’allait pas encore exprimer ses doutes parce qu’il n’avait pas envie que Matthew le chasse de chez lui à grands coups de pied dans le cul. Bien qu’il soit au bord de la crise cardiaque à force de nervosité, l’envie de fuir l’avait quitté.

Croisant les bras sur son torse, la mine légèrement renfrognée comme il en avait l’habitude quand il n’était pas en contrôle de la situation, Avery chercha un terrain de discussion un peu plus neutre. Mais chaque fois leurs conversations par textos un peu ambiguës lui revenaient en tête. Et il savait qu’il ne serait pas de taille. C’était beaucoup plus facile derrière un écran. Sans doute avait-il fait une erreur en venant ici. « Et t’as monté tout ça tout seul ? »



_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©️alas.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 75
¦ pseudo : Pauline

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Dim 27 Nov - 19:25

Matthew était déjà entrain de préparer une assiette pour Avery ainsi que sa boisson. Il eut un sourire à sa reflexion. "Oui, je me souviens, mais tu verras, ça, c'est encore mieux." répondit le blond avec un clin d'oeil. Matt savait qu'il devait trouver le moyen de détendre Avery où ils n'arriveraient à rien, ce qui serait dommage. Matthew ne voulait pas se lancer dans une relation, s'impliquer dedans pour qu'au final ça ne marche pas. Il voulait une relation sérieuse, il voulait trouver l'homme de sa vie, une bonne fois pour toutes. Bien sûr il n'allait pas avouer la chose à un homme qu'il venait de rencontrer. Il avait toutes les chances de le faire fuir s'il procédait de la sorte et Avery lui plaisait vraiment. Matthew ne voulait pas ruiner ses chances avec lui. Comme s'il était dans son café en bas, Matt prépara le chocolat d'Avery, faisant chauffer le lait tout en préparant deux tasses, une pour lui et l'autre pour son invité. Sa question le prit à nouveau de court, mais Matt avait fait le deuil de cette histoire et de ce projet de vie. "J'en ai fait les trois quart environ. Je n'avais pas prévu de faire ça tout seul je..." Il marqua malgré lui un temps d'arrêt, cette discussion faisant remonter de vieux souvenirs à la surface. "J'avais acheté l'appartement et la boutique en dessous avec mon compagnon, mais alors qu'on avait presque fini la boutique, il a rompu avec moi et avec tout ça. Je viens de rembourser sa part de la boutique et de l'appartement il y a quoi, un mois ? Mais ça fait un an que je suis seul ici à m'occuper de tout." Tout en répondant, il avait versé le lait dans le tasse, avec le chocolat et il ajouta une pointe de cannelle dedans, ainsi que de la chantilly, faite maison bien sûr. "On va prendre tout ça dans le salon." dit il, tendant le plat de muffins à Avery alors que lui prenait les tasses pour aller s'installer dans le salon, tout juste rénové. "Tu peux t'installer où tu veux Avery." dit il, lui même s'installant sur son fauteuil confortable.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 21/11/2016
¦ baisers envoyés : 35
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Dim 27 Nov - 23:05



Avery aurait pu répliquer que rien ne battait le café. Après tout c’était une de ses plus grandes addictions. Mais le clin d’œil de Matthew lui cloua le bec instantanément et fit même un peu rosir ses pommettes. Il se sentit stupide d’être ainsi déstabilisé mais cela eut au moins le mérite de distiller un peu le venin qu’il avait sans cesse dans les gencives et qui lui servait de barrière et de protection. Il prit le plateau de muffins, pour se rendre au moins un peu utile et ne pas se décomposer totalement. Il avait du mal à reconnaître l’homme qu’il était ce soir-là. Mais il avait aussi l’impression de toucher une vérité qu’il avait trop longtemps négligée.

« Oh. » Lâcha-t-il platement face aux confessions du pâtissier. Un étrange mélange de sentiments tourbillonnant en lui. Entre curiosité, jalousie et colère. Cela le surprit parce qu’il ne connaissait pas vraiment Matthew et il n’avait aucune idée de qui pouvait être cet autre homme. Mais il se rendait compte qu’il était jaloux d’une intimité qu’ils avaient eu tous les deux, de projets qu’ils avaient formés ensemble. Pourtant il était à peu près dans le même cas, à préparer son mariage et tout le bordel. Mais… il ne le faisait pas « avec » sa fiancée. Elle imposait la plupart du temps ses envies de gamine et de petite princesse. Même l’appartement était devenu un temple rose bonbon plein de froufrous. Une prison remplie de paillettes. Se mordant la langue, il se garda bien toutefois de continuer sur un sujet aussi délicat et qui le dérangeait lui autant.

Il choisit de s’installer sur le canapé, un peu en face de Matthew. Peut-être qu’il l’avait sous-estimé un peu. Il en fallait déjà du courage pour monter sa propre affaire. Mais encore plus pour continuer à construire quelque chose qui devait se faire à deux, seul. Il avait fallu recoller les morceaux d’une vie qui avait perdu son équilibre. Est-ce qu’il en était capable lui ? Il avait des doutes. Il avait l’impression de ne pas avoir de colonne vertébrale. Un mollusque. Une coquille vide même. Il n’avait pas de vie. Pas de pouls.

Il se laissa tomber dans le fond du canapé, un muffin à la main. Mais il n’avait pas grand appétit, ce qui était plutôt surprenant venant de lui. « Tu es plutôt du genre sérieux hein ? Le petit appartement… le mariage, les serviettes brodées et tout le tralala hein ? »




_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©️alas.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 75
¦ pseudo : Pauline

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Dim 27 Nov - 23:44

Matt posa la tasse d'Avery devant lui, gardant la sienne dans ses mains pour profiter de l'odeur réconfortante du chocolat et de la cannelle mélangés. Il prit une gorgée du doux breuvage avant de se mettre à rire à la question du brun. "On avait pas prévu de se marier." répondit il, et heureusement, pensa t'il. Devoir renoncer à la vie qu'ils avaient imaginés à deux avait déjà été difficile, mais si en plus ils avaient prévu de se marier, Matthew n'aurait peut être pas supporter ce choc là en plus du reste. Il aurait sûrement tout abandonné. "Et pour te rassurer, je cherche pas à me marier, sinon je serais pas allé sur HumpR..." dit le blond en regardant Avery dans les yeux. Bon, c'était un petit mensonge, mais en même temps c'était vrai. Il ne pouvait pas rencontrer un homme pour construire une relation sérieuse sur une application comme HumpR, c'était fait pour les coups d'un soir, et rien de plus. Sauf que sa relation avec Avery ne semblait pas prendre cette tournure, du moins pas encore. "Depuis ma rupture j'ai été avec personne, je crois que je cherchais juste quelqu'un avec qui discuter et passer du temps. Et je t'ai trouvé toi." dit il aant de prendre une gorgée de son chocolat et de prendre un muffin, croquant dans le glaçage rouge vif goût fraise, un délice. "Et toi ? Qu'est ce qui t'a emmené sur cette application ? Rupture difficile ? Envie de rencontre facile ? Parce que je dois avouer...t'es sacrément beau garçon pour avoir besoin d'une appli pour rencontrer des mecs." Ok, moyen détourné pour faire comprendre à Avery qu'il lui plaisait, beaucoup. Allait il vraiment tenter l'expérience du coup d'une fois ? Lui l'indécrottable romantique ? Après tout pourquoi pas ?
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 21/11/2016
¦ baisers envoyés : 35
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Lun 28 Nov - 0:41



Une vague de soulagement, comme une douce caresse. Au moins ce n’était pas si sérieux que ça, se surprit-il à penser. S’en voulant aussitôt de pouvoir souhaiter un cœur brisé à Matthew, une histoire insignifiante vite oubliée alors qu’il ne savait même pas lui ce qu’il foutait ici et ce qu’il venait chercher. Curiosité morbide qui le grignotait de l’intérieur et le tenait éveillé quasiment toutes les nuits maintenant. Il détourna le regard quand le blond parla de HumpR. C’était la même curiosité un peu malsaine qui avait poussé Avery à s’y inscrire. Une nuit où son esprit ne le laissait pas en paix. Pas plus que son corps. Il avait joué avec le feu, jusqu’à tomber sur le profil de Matthew et que son cœur ne manque un battement. Quelles étaient les chances ? Avant qu’il ne comprenne ce qu’il se passait, il avait « liké » son profil. La suite n’était qu’un engrenage irrésistible.

« Quand on veut quelqu’un avec qui discuter, je crois pas que ce soit le genre d’application vers laquelle on se tourne. » Le retour du venin, goût âcre dans la bouche, les canines apparentes dans un sourire mordant. Avery attaquait, plutôt que d’avoir à se justifier. Et je t’ai trouvé toi. Sans trop savoir pourquoi, il s’était senti menacé par ces mots. Le jeu tournait à la mauvaise blague. Il avait l’impression qu’il allait étouffer, avec Matthew et ses bonnes intentions. Son chocolat fait maison et la douceur dans son regard.

« Je… »
Balbutia-t-il en détournant le regard, embarrassé par les compliments de Matthew. Touché ? Tu quoi gros malin ? Tu vas lui dire maintenant que t’as une petite fiancée qui t’attends sagement à la maison ? Que t’as la corde au cou et les bancs déjà publiés. Que t’as goûté plus de gâteaux à la crème que tu ne peux en supporter parce que t’aimes pas ça. Tu veux pas de ces trucs-là. Mais tu sais pas si tu veux de « ça » non plus.

« J’suis désolé j’peux pas. » Il s’était levé comme un diable dans sa boîte, abandonnant son muffin sur la petite table basse. « J’peux pas faire ça. » répéta-t-il, plus pour lui-même qu’à l’adresse de Matthew. « C’est pas toi, t’as sûrement tout ce qu’il faut là où il faut. Mais j’peux pas. » En un éclair il était retourné dans la cuisine où il avait laissé sa veste pour l’enfiler, continuant à marmonner dans sa barbe. Il avait néanmoins rebroussé chemin, pour récupérer le muffin laissé sur la table. « C’était juste complétement con. »




_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©️alas.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 75
¦ pseudo : Pauline

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Lun 28 Nov - 0:53

"Wow..." répondit Matthew à la remarque d'Avery concernant l'application. Il n'avait certes pas tout à fait tort, mais de là à lui sortir ça comme ça en pleine figure, merci mais non merci. "Ma soeur m'avait dit que je devais pas m'inscrire, je crois qu'elle avait raison en fait." dit il en posant son mug sur la table basse de la salle à manger. Il ne savait pas vraiment quoi dire, la remarque le touchant plus qu'il ne l'avait pu possible. "On est pas des animaux non plus, on peut parler non ?" demanda t'il, pour la première fois depuis cette rencontre, il se sentait mal, comme pas à sa place. Mais Avery le surprit, à nouveau lorsqu'il lui annonça ne pas pouvoir faire ça, se levant avec vitesse pour récupérer sa veste avant de revenir pour son muffin. Matt s'était levé à son tour, surprit par la réaction de son vis à vis. Il avait du mal à se dire que l'homme devant lui était l'homme de l'application. Ils avaient flirtés sans ambiguité sur HumpR, et maintenant il lui faisait le numéro de la vierge effarouchée alors qu'ils n'avaient fait ! "Attends attends..." dit Matthew, mais Avery ne semblait pas l'entendre. Le blond prit une inspiration et il attrapa le poignet d'Avery, sans le serrer mais pour attirer son attention vers lui et l'aider à se calmer. "Hey, on est pas obligés de faire quoi que ce soit, je t'ai pas dit de venir ici pour que je te saute sur le canapé entre deux muffins." dit Matt avant de relâcher Avery. Bon si peut être un peu, mais il n'avait pas imaginé que leur rencontre tournerait comme ça. "Je plaisantais pas quand je disais que je voulais discuter. A qui je veux faire quoi que je suis du genre à avoir des coups d'un soir ?" reprit il avant de se mettre à rire. "Ok, je vais être honnête avec toi, t'es le premier que je rencontre avec cette application. J'ai eu des touches mais...c'est toi qui m'a plu, c'est avec toi que j'ai gardé contact." Il s'approcha d'Avery, sans pour autant trop rentrer dans son espace personnel pour ne pas l'étouffer. "Je vais te poser une question, t'es pas obligé d'y répondre, et tu peux même partir si tu veux mais...je crois que j'ai comprit ce qui va pas...t'as jamais fait ça avant hein ? Je veux dire, un rendez vous avec un autre homme." demanda t'il avec douceur. Il aurait du s'en douter avant, la nervosité d'Avery à son arrivée dans l'appartement, son attitude, ses propos. Avery explorait sa sexualité et Matt était le premier à avoir attiré son regard, sinon comment expliquer sa réaction et sa fuite ?
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 21/11/2016
¦ baisers envoyés : 35
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Lun 28 Nov - 12:24



Avery réagissait comme s’il était acculé alors que Matthew n’avait rien fait de particulier pour déclencher ce genre de réaction. Mais d’un seul coup il s’était senti vulnérable et mis à nu et il avait détesté cela. Il avait pris peur et la seule façon dont il avait appris à gérer cette émotion c’était en utilisant le venin. On savait quand Avery était touché par quelque chose quand il devenait réellement mauvais. Le souci étant, que lorsqu’il était lancé, il ne parvenait pas à s’arrêter et à reconnaître les limites et qu’il se montrait blessant. Au-delà du supportable souvent. Cette fois-là ne fit pas exception. Il vit clairement qu’il avait poussé le bouchon un peu loin mais à aucun moment il n’éprouva le besoin de s’excuser. Parler, c’était justement le nerf du problème, Avery avait peur de ce qui pourrait sortir de sa bouche.

Finalement il aurait dû s’écouter depuis le départ, étouffer ces trucs étranges comme il l’avait toujours fait et juste avaler la pilule du mariage. Qui avait pris des airs d’une douloureuse coloscopie. Pourquoi il revint pour ce foutu muffin fut un mystère mais cela donna juste me temps qu’il fallait à Matthew pour le rattraper. Le contact de sa peau envoya immédiatement une décharge dans les veines d’Avery qui lui coupa le souffle. Il regretta qu’elle disparaisse en même temps que le jeune homme le libérait.

Il réussit à l’adoucir, en lui promettant des mots plutôt qu’un jeu dans lequel il était en train de se perdre et qui l’effrayait par le pouvoir qu’il exerçait sur lui et la perte qu’il entraînerait. Fermant les yeux, Avery essaya de ne pas se laisser séduire par le ton de Matthew et par ses promesses. De ne pas reconnaître qu’il aimait lui plaire. Il avait le cœur qui toquait aux barreaux de sa cage thoracique avec force, et un peu la tête légère.

Pourtant l’acidité remonta dans sa bouche alors qu’un vague de nausée le traversait. Il frappa sur le torse de Matthew pour l’éloigner au maximum de lui, regard noir comme l’encre et faux sourire tiré sur les dents comme s’il était prêt à mordre. Pourtant, son poing avait agrippé le pull de Matthew, le gardant tout de même dans son espace personnel. « Ce n’est pas un putain de rendez-vous ! Je ne suis pas une petite tafiole moi ! »

« Tu comprends ? »
Lâcha-t-il d’une voix étranglée.





_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©️alas.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 75
¦ pseudo : Pauline

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Mer 30 Nov - 19:04

Matthew ne s'était pas attendu à une telle réaction de la part d'Avery. Il avait déjà rencontré des hommes qui se cherchaient, se posaient des questions, mais ils étaient déjà plus avancés dans leur démarche que ne semblait l'être le brun. Sous le choc du coup contre son torse, le blond recula, heurtant la table basse derrière lui. Son visage était un mix de colère et d'horreur. Avery se faisait du mal en refusant d'écouter ce qu'il ressentait, et en même temps, il blessait Matthew qui avait déjà du affronter ce genre de choses à l'époque du lycée. Matt fut cependant obligé de rester proche d'Avery, ce dernier ayant par la suite agrippé son pull. Plutôt que de s'énerver et de crier à son tour, Matthew resta calme, immobile. Il ne chercha pas à repousser le brun, bien qu'une part de lui craigne qu'il ne lui donne un coup de poing. "Je crois que c'est toi qui a pas comprit Avery." commenca t'il avec un petit sourire. "Pendant toutes ces années, tu t'es fait du mal en refusant ce que tu voulait vraiment. Je parie même que t'as une jolie petite femme qui t'attend chez toi. Ou bien t'enchaines les nanas pour te prouver que t'es un mec, un vrai hein ?" Matt secoua la tête et il plaça sa main sur le poignet d'Avery. "On s'est envoyé des messages qui peuvent pas être des mensonges, tu t'amuserais pas à faire ce genre de truc là, ce que tu m'as écrit, ce que tu m'as dit, toutes ces choses que tu voudrais faire...c'est pas une illusion. Ce sont tes véritables envies et ça fait pas de toit une tafiole ou un faible. Ca fait de toi ce que tu es vraiment derrière cette façade." Le blond attendit quelques minutes avant de desserer doucement le poigne d'Avery sur son pull. "Maintenant, t'as deux possibilités : soit tu te calmes et on en parle, soit tu t'en vas avec tes insultes et tes vues à la con et tu reviens plus jamais et tu ne me contactes plus jamais. Fait ton choix." termina Matt, son regard plongé dans celui de son vis à vis, dur.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 21/11/2016
¦ baisers envoyés : 35
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Jeu 1 Déc - 21:10



Le sourire de Matthew eut l’effet d’atténuer un peu toute cette rage cumulée dans ses veines et Avery se sentit comme un ballon de baudruche qui venait de se dégonfler. Il était sur un ascenseur émotionnel depuis qu’il avait eu le malheur de rencontrer le jeune homme. Ce n’était pas quelque chose à laquelle il s’était attendu. Il avait même fini par pouvoir complétement ignorer ces désirs qui fourmillaient sous sa peau. Puis il avait fallu que son ventre le pousse à passer le seuil de son coffee bar. Maintenant il lui était impossible de se l’enlever du crâne. Le reconnaissait-il pour autant ? Non il était en bataille constante contre lui-même ce qui le poussait carrément à user et abuser de la bouteille quand il ne pouvait plus taire ses pensées.

Alors devant les mots pourtant justes du blond, il fronça les sourcils. Il y avait bien une femme qui l’attendait à la maison. Il avait bien, il y a de cela quelques années, enchaîné les conquêtes car c’était bien vu pour un jeune homme de son standing, et cela l’avait empêché de se concentrer sur ce qu’il voulait vraiment. C’était l’ombre de son père, toujours menaçante qui l’avait maintenu dans les rangs. Et il avait fauté.

La peau de Matthew sur la sienne comme une brûlure et une caresse à la fois. Il détourna le nez devant l’évidence présentée. Ces textos, ces interminables conversations, ce flirt outrancier, par écran interposés. Puisque justement ce n’était que virtuel, ils ne pouvaient pas avoir de poids pas vrai ? Il suffisait d’appuyer sur un petit bouton pour les faire disparaître à jamais. Le regard du jeune homme eut fini de le transpercer et il esquissa une grimace qui se voulait être un sourire nonchalant. Il massa son poignet, comme s’il était douloureux en le récupérant. « C’est un putain d’ultimatum ? Jt’e suce pas alors quoi ? J’suis banni… » Qu’il railla sans joie.

« J’peux pas… J’peux pas faire ça. » Dit-il en déglutissant avec difficulté, comme s’il avalait une poignée de punaises. L’idée soudain de ne plus pouvoir parler à Matthew le torturait. Et cette douleur-là, cette déchirure il ne pouvait pas l’accepter pour tout ce qu’elle signifiait. « J’peux pas. » Est-ce qu’il fallait se dire au revoir alors ? Sa langue n’était plus que du carton. Impossible qu’il sorte encore un autre son de sa bouche.




_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©️alas.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 75
¦ pseudo : Pauline

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Jeu 1 Déc - 23:07

Matthew pensait pouvoir atteindre Avery, il pensait pouvoir lui faire comprendre que ce n'était pas grave, que ça allait bien se passer. Qu'il devait juste se donner un peu de temps pour accepter ces sentiments qui lui semblaient étrangers. Mais la première réaction du brun le fit déchanter. Apparemment, il ne semblait pas avoir comprit, et il en rajoutait une couche. "T'as pas l'air de comprendre Avery..." soupira Matt. Il ne voulait pas se battre, utiliser son énergie dans un combat qui n'en valait pas la peine. A quoi bon ? Tout ça pour qu'Avery retourne auprès de sa femme ou copine ? Car Matthew avait comprit que durant tout ce temps où ils avaient discuté, flirté, il y en avait une autre. Une couverture, une fausse amante. Avery réalisait seulement le mal qu'il allait faire à cette femme parce que lui ne pouvait s'assumer ? Non, probablement pas encore. Cependant, Matthew découvrit qu'Avery était plein de surprise, car si sa première réponse fut insultante, la suite fut triste. Matt réalisait qu'il y avait deux côtés en lui qui se combattaient l'un l'autre. Le blond s'humecta les lèvres puis lentement, se rapprocha d'Avery. Il n'y avait pas sourire sur son visage, pas de colère dans ses yeux. Seulement de la tristesse. "Qu'est ce que tu peux pas faire Avery ?" murmura t'il pour ne pas l'effrayer. Avec douceur, il passa ses mains sur les joues du brun, tournant lentement sa tête pour croiser son regard. Matt pencha sa tête sur le côté, comme s'il examinait la plus fascinante des choses devant lui. "Je peux t'aider, je veux t'aider, c'est tout ce que je veux." reprit il avant de regarder ses lèvres. Matthew hésita quelques instants, se demandant comment aller réagir Avery. Allait il accepter ou au contraire refuser ? Il n'y avait qu'une manière de le savoir. Matt s'humecta les lèvres puis il s'approcha d'Avery, ses lèvres se posant avec douceur sur celles de son vis à vis. Il avait eu envie de ça depuis des jours, depuis leurs messages enflammés. Mais ce baiser n'était pas motivé par le désir, il était motivé par l'envie de montrer au brun qu'embrasser un autre homme ne signifiait pas la fin du monde. Après quelques secondes, il retira ses lèvres de celles d'Avery, tout comme ses mains, avec la même délicatesse. "Tu vois, tu es toujours le même, tu es toujours brun, tu es toujours juriste...t'es toujours toi Avery."
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 21/11/2016
¦ baisers envoyés : 35
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Sam 3 Déc - 21:48



J’peux pas ça. Etre là. Avait-il voulu souffler mais il n’en avait pas eu la force. Comme si son corps maintenant refusait de lui obéir. Statique, prisonnier de la proximité de celui de Matthew. Il avait envie de hurler, à s’en déchirer les cordes vocales. Il voulait frapper. Il voulait se libérer de cette carapace qui le tenait prisonnier mais toutes ses forces avaient quitté ses membres. Il regardait impuissant le blond s’approcher, devenant un gibier face à un prédateur. Bien que les manières du blond soient tout en douceur, depuis le début, il le grignotait à coup de tendresse.

Il retint son souffle. Sa peau… Bon sang sa peau elle faisait courir la chair de poule sur tout son derme. Avery ferma les yeux, quelques secondes, conscient de la pression que mettait Matthew autour de son visage pour le forcer à le regarder. Il les rouvrit pour être piégé par le regard du jeune homme, maintenant tout contre lui. S’il te plaît, le supplia-t-il, trop conscient sans doute de ce qui se passerait s’il venait à rompre ses derniers liens de pantin, ceux qui retenaient son désir et sa véritable identité. Il sentit son souffle sur son visage. Perdit pied.

La réponse, à ce baiser, jusque dans ses os, fut stupéfiante. Avery eut la sensation que son sang venait de se transformer en lave. Ses jambes ne le soutenaient plus que par magie. Il battit des paupières, les lèvres anesthésiées et les pommettes rouges. Il eut l’instinct de vouloir frapper Matthew, son poing se contracta mais il demeura immobile. Matthew avait tort de prétendre qu’il était toujours le même après ce baiser. Il avait l’impression que quelque chose de nouveau poussait sous sa peau.

Avery se rapprocha encore, poussa son nez contre son menton, la barbe naissante de Matthew griffant ses lèvres, sa joue. Il mordit dans la lèvre inférieure du blond, avec force, ses doigts tremblants s’accrochant avec poigne sur son pull. Il le rapprocha de lui, son corps choquant le sien dans un besoin désespéré de le sentir contre lui. Et il chercha ses lèvres à nouveau, avec la soif de quelqu’un ayant traversé le désert. Lorsqu’il libéra enfin Matthew, il avait les lèvres gonflées à force de l’avoir embrassé. Il les effleura, du bout des doigts, surpris, le souffle court.

Pourtant il attrapa les bords de son sweat, tirant dessus pour le faire passer au-dessus de sa tête. Son courage s’arrêta là néanmoins, car il le pressa contre son torse comme pour se protéger. « S’il te plaît… » Implora-t-il, encore.





_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©️alas.
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 20/11/2016
¦ baisers envoyés : 75
¦ pseudo : Pauline

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'
Mer 7 Déc - 22:32

Matthew s'attendait à recevoir des injures, voire un coup de poing. Tenter un baiser était une folie douce, mais agréable. Le moment où ses lèvres touchèrent celles d'Avery était un pur délice. Il souhaitait ne jamais oublier cet instant, ce premier baiser. Mais il ne pouvait le vivre indéfiniment, il devait laisser Avery faire son propre choix, continuer sur ce chemin qu'il ne connaissait pas, ou revenir sur celui qu'il connaissait mais qui était triste et sombre. Il le regarda s'approcher de lui, sans faire un bruit ou dire un mot. Il garda ses bras le long de son corps alors qu'Avery poussait son visage contre le sien. Matthew avait envie de l'embrasser encore, de lui montrer à quel point ça pouvait être bon. Mais Avery ne se fit pas prier pour réessayer, il prit cette fois ci l'initiative de ce second baiser, mordant la lèvre de Matt qui dut se retenir à nouveau de ne pas sauter sur le brun. Il répondit à son baiser, enlaçant le brun pour le garder tout contre lui. C'était fou, mais bon à la fois. Le pâtissier avait presque l'impression d'avoir oublié à quel point c'était bon d'être embrassé. C'était intime à ses yeux, et cela pouvait avoir plusieurs significations. Il était à bout de souffle lorsque Avery rompit leur baiser. Il le laissa aller, une boule se formant dans sa gorge alors qu'il regardait le juriste, se demandant ce qu'il allait faire maintenant. Il regarda la caresse de ses doigts sur ses propres lèvres et il passa sa langue sur les siennes, retrouvant le goût d'Avery dessus ce qui le fit sourire. Mais ce sourire disparu bien vite à la suite des événements. Il fut surprit de voir Avery retirer son pull, avant de réaliser que c'était tout autant difficile pour le brun. Il pouvait voir le combat en lui, et ça lui brisait le coeur de le voir ainsi. Il prit le pull des mains d'Avery et le posa sur son fauteuil avant d'en faire de même avec le sien. Il ne voulait pas que le brun se sente en infériorité, forcé à se déshabiller ou même à quoi que ce soit. "Chhh je sais je sais...respire Avery." dit il en se rapprochant lentement du brun. Il caressa doucement son visage, repoussant quelques mèches de cheveux de son front. "On est pas obligés de faire quoi que ce soit Avery...on peut prendre notre temps." dit il en serrant le brun contre lui. Il déposa un baiser sur son front avant de plonger son regard dans le sien. "On peut juste rester allongés sur le canapé, sans rien faire si c'est ce que tu veux...ou on peut parler aussi...c'est toi qui choisis."
avatar

i'm a calgary lover
¦ arrivé(e) le : 21/11/2016
¦ baisers envoyés : 35
¦ pseudo : spf

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Bakery, hesitations and ? | Matt & Av'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Matt Finnegan
» Signature de contrat - Matt Moulson
» suite de : le coin de Matt'
» Palmares Of Matt Morgan
» Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
one in a million :: CALGARY (ALBERTA, CANADA) :: Inglewood :: Real Eastate-